Comment défiscaliser ?

Différentes stratégies sont à la disposition des contribuables français pour payer moins d’impôts. On parle alors de défiscalisation. Il s’agit de placements, d’investissements ou de dépenses qui ouvrent droit à des rabais fiscaux.

La défiscalisation, qu’est-ce-que c’est ?

Défiscaliser, cela revient à recourir à différents dispositifs pour réduire la facture fiscale à régler au trésor public. On retrouve différentes formules, présentant chacune des spécificités et des modalités d’exécution. Tous ces avantages fiscaux sont appelés les niches fiscales et elles connaissent un plafonnement établi à 10 000€ par an par foyer fiscal ou 18 000€ dans le cadre d’investissements Outre-Mer ou Sofica.

En fonction de votre situation fiscale, vous pourrez envisager diverses alternatives pour réduire vos impôts, voir pour les annuler totalement, tout en respectant le plafond des avantages fiscaux.

La défiscalisation est un outil mis en place par l’État pour inciter l’investissement privé en faisant profiter aux particuliers contribuables de cadeaux fiscaux. Grâce à une utilisation plus judicieuse de vos impôts, vous pouvez bâtir un patrimoine sur le long terme.

Ne vous fiez pas aux idées reçues : la défiscalisation n’est pas réservée qu’aux « riches », elle concerne en réalité tous les contribuables et peu importe votre situation, il existe certainement une méthode pour vous permettre de payer moins d’impôts.

Les dispositifs en vigueur

Les formules pour défiscaliser sont pléthoriques et en 2018, on en retrouve dans des secteurs très différents. Parmi toutes les méthodes, retenez les suivantes :

  • La loi Pinel : ce dispositif vous donne la possibilité de réduire votre impôt de 12, 18 ou 21% du montant investi, avec un plafonnement annuel d’investissement de 300 000€, pour une mise en location du bien sur une durée de 6, 9 ou 12 ans.
  • La loi Censi-Bouvard : elle encourage l’investissement dans les logements meublés au sein de résidences de services et prévoit une réduction d’impôt de 11% du montant investi, échelonnée sur 9 ans, avec un plafond fixé à 300 000€ par an.
  • Le PERP : le plan d’épargne populaire permet d’épargner sur le long terme et d’anticiper votre retraite. Les sommes versées sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 10% de vos revenus annuels professionnels.
  • L’investissement PME : en investissant en direct dans le capital d’une petite ou moyenne entreprise, vous pouvez déduire 25% du montant engagé de vos impôts, en respectant un plafond de 50 000€ d’investissement.
  • Les SOFICA : ce sont des sociétés qui financent les productions de films français et qui vous permettent d’obtenir des réductions fiscales, jusqu’à 48% de votre imposition, plafonnée à 8640€.